Localisation: région Bourgogne Franche Comté
gerardbouillon.com@gmail.com

Le Creusot (la Charmille)

idé

Charmille_1959_1000-cad

La nouvelle école de La Charmille  1960

A la ville: après un CP et  CE1  dont je ne garde pas le moindre souvenir et un CE2 brillamment redoublé à « la communale »  du Breuil,  sur la pente de l’échec scolaire, mes parents reprirent les choses en main:

Direction « La Charmille » au Creusot et la classe de CM1 de Mme CROLLA

La_charmille_2012_1000

 Premier contact inoubliable

Ce 15 septembre 1961, jour de la rentrée, quand les grandes vacances méritaient encore leur nom, je découvris la ville et cette école de la Charmille quasiment neuve. J’entrais en CM1 dans la classe de Mme CROLLA: un  nouveau départ pour moi.

Pas le moindre « petit copain », une école inconnue, une vaste cour grouillant d’élèves habillés à neuf…  j’étais extrêmement intimidé. Je me souviens parfaitement  de cette première  mise en rang , juste avant d’entrer en classe.

Au signal du Directeur Monsieur Crolla, les élèves s’étaient vite rassemblés devant le préau.  Il  fit l’appel en commençant par les CP. A l’énoncé  de son nom, chacun allait se ranger devant son institutrice. Monsieur Crolla, en blouse grise, chemise blanche et cravate, veillait à l’alignement du nouvel arrivant avec une application de géomètre et d’une belle voix qui forçait l’obéissance, faisant régner le silence dans les rangs. La mise en place était quasiment militaire: « ça ne rigolait pas » !

Madame Crolla

1960_Mme_Crolla_cad

Quand vint l’appel de la classe de Mme Crolla,  j’allai me ranger bien sagement devant « cette maîtresse » aux larges lunettes sombres, d’apparence stricte dans sa longue blouse rose,  autoritaire, qui me  réceptionna sans mot dire, s’appliquant  à se donner un air sévère et froid. Comme pour prouver qu’elle l’était vraiment elle secoua brièvement mais énergiquement la gamine qui se trouvait juste devant moi et qui avait eu le tort de marmonner quelques mots à sa voisine. Je n’en menais pas large !

Une instit « sévère » (en apparence)

Dès les premiers instants de la mise en place dans la classe, Madame Crolla  s’appliqua à  asseoir son autorité.  Sans doute  pour faire un exemple qui marquerait nos esprits, la même élève qui s’était fait secouer plus tôt fut appelée au bureau pour  je ne sais plus quelle faute, se fit copieusement gronder et reçu une brève punition  « à l’ancienne ». Pour achever de nous impressionner, mais c’était déjà  parfaitement réussi, Madame Crolla, après sa démonstration martela ces mots que j’entends encore aujourd’hui:

« Je vous préviens, je suis très très sévère » !

Ce qui s’avéra par la suite un formidable « coup de bluff » !

En fait la gamine n’avait pas été choisie au hasard.   C’était une redoublante que Mme Crolla connaissait bien et qui  effectivement s’avéra par la suite particulièrement instable. La démonstration se voulait  dissuasive ! Objectif atteint !

Après avoir ainsi  démontré « sa sévérité », moi, l’affreux jojo , le cauchemar de mon ex-instit de CE2, craignant de subir un sort  identique à celui de la fillette, je me résolus à ne plus bouger une oreille ! La méthode était efficace  ! Je ne me souviens pas d’autres « démonstrations d’autorité » par la suite. Une seule fois avait suffi !

Une Enseignante proche de ses élèves

Son autorité définitivement installée, Madame Crolla  se montra  à petites doses, progressivement, douce et presque maternelle.

J’ai très vite eu  beaucoup d’admiration   pour cette femme exigeante mais attentive à nos besoins, qui instaurait un climat mêlé de crainte et de confiance. Elle  m’impressionnait beaucoup, à l’opposé de ma précédente institutrice pour laquelle je n’avais pas le moindre respect et que je me plaisais à « pousser à bout ».

Le respect est une chose qui s’impose mais qui se mérite. Madame Crolla était respectée par tous, enfants et parents.

Un Enseignement  « moderne »

Le tiers temps pédagogique n’existait pas encore mais Mme Crolla était  moderne dans son enseignement: je me souviens de « leçons de choses » qui me passionnaient, d’activités sportives qui étaient nouvelles pour moi, de chants, de danses folkloriques qu’elle nous avait apprises, d’un journal de classe qui nous mettait à contribution, d’expositions de nos productions qui valorisaient notre travail…

Charmille       005A

Le journal de classe

Hussards de la république 

M_crolla_700_cad

Monsieur Crolla

Madame Crolla, comme son mari, étaient des enseignants engagés

Grands défenseurs de l’école laïque: ils étaient  en mission. Ils faisaient partie de ces Instits tout à la fois   « ancienne école » dans leur conception de la discipline et  résolument  modernes dans leurs pratiques pédagogiques. Ils  avaient une haute idée de leur fonction .

Monsieur. Crolla  faisait régner l’ordre  et imposait une discipline en usant si besoin d’arguments que nos pédagogues bien-pensant d’aujourd’hui réprouveraient, mais jamais je n’ai entendu de la part de mes parents ou d’autres la moindre critique négative.

Leur travail était reconnu, forçait le respect et les méthodes « autoritaires » portaient leurs fruits. Nul ne les remettait en cause. 

Monsieur CROLLA était également un ancien résistant et un citoyen militant fortement engagé: lire ici l’hommage qui lui a été rendu par son ancien collègue: M. Deschampt.

Une école  vivante !

En avance sur son temps, l’école était d’un dynamisme exceptionnel. Un conseil des parents d’élèves existait déjà, bien avant l’heure.  Les parents étaient fortement impliqués dans les nombreuses activités scolaires et extra-scolaires:

— le cinéma le jeudi, les sorties , les voyages de fin d’année, les tombolas…  étaient de grands moments festifs dont je garde des souvenirs très vifs.

Charmille       006

La kermesse de l’école était l’événement de l’année… Elle dépassait largement le cadre de l’école et rassemblait une foule de parents, grands parents… mais aussi des Creusotins « étrangers » à l’école qui applaudissaient ravis, « les mouvements d’ensemble », les récitaitons, les danses collectives,  la course au sac dont j’étais un spécialiste ! Roi du tir à la carabine à fléchette, je me goinfrais des rochers pralinés glorieusement gagnés !

La kermesse de la Charmille était la  vitrine de l’école: une foule de parents bénévoles s’impliquaient pour sa réussite mais aussi des sympathisants de l’école laïque.

Photos ci-dessous extraites de films 8 mm

kERMESSE_cad_1000

Course_au_sac_cadKermesse_danse_cad

La fêtes des écoles laïques du Creusot rassemblaient au stade de Monporcher plusieurs milliers de personnes qui applaudissaient au grand défilé costumé de tous les élèves de « la laïque », aux « mouvements d’ensemble » encore d’actualité à l’époque, aux danses folkloriques, aux démonstrations gymniques…

Mauporchet_1_cad

Mauporchet_cad_3

Mauporchet-cad_2

Mauporchet-cad_4

Le spectacle des écoles laïques à la salle Saint Quentin était lui aussi un grand moment: les élèves de la laïque présentaient des chants, des danses, des scénettes… C’est le cœur battant que nous attendions dans les coulisses l’instant de notre passage sur scène devant des centaines de spectateurs ! Que du bonheur !

Spactacle 1961  028

Dans les coulisses de la salle St Quentin

C’est là que j’ai fait mes premiers pas sur scène: inoubliable !

Charmille_danse_2_1962-cad

La Poule Huppée avec ma partenaire Maria Brandoles

On ne pouvait qu’ aimer une école qui donnait autant de plaisirs ! 

 

Madame Crolla   m’a   donné le goût de l’école que je ne connaissais pas,  l’envie d’apprendre et de progresser. Moi qui était auparavant aux frontières de l’échec scolaire, j’ai eu la chance d’avoir une enseignante  qui a su me canaliser ! Rétrospectivement, je pense qu’elle a joué un rôle très important dans ma construction future.

Je ne saurais dire ni évaluer à quel point ces deux années passées dans cette école de la Charmille furent capitales pour moi. Elles ont sans doute été les plus belles de mes années d’école. 

Plus tard, devenu à mon tour Instit,  je me suis beaucoup inspiré de sa pédagogie, tout comme de celle de son collègue Monsieur Debarnot l’instituteur de CM2 que j’allais l’année suivante avoir la chance de rencontrer et qui fut mon modèle.

 Ma classe: année scolaire 1961 / 1962

N’hésitez pas à me contacter avec ce lien, je vous lirai avec grand plaisir !

Vous  reconnaissez-vous  sur cette photo ? LaCharmille_1960_nb2

Merci à Michel CHAVET qui a aidé à  l’identification de quelques « anciens camarades ». Veuillez pardonner les fautes d’orthographe et me signaler les erreurs et les oublis…

>>>  CONTACT <<<

[table id=6 /]

M_Mme_crolla_cad

Hommage à Monsieur et Madame CROLLA

Lire davantage et accéder aux photos   —  >>>> 

 L’accès aux pages contenant des photos originales, grand format, videos… est réservé 

>>> Demander un mot de passe à M.Bouillon Gérard <<<

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le site est en reconstruction !Après une longue période d'hivernation, je m'attèle à la mise à jour des fonctionnalités en commençant par actualiser les pages "danse". Encore un peu de patience, le reste suivra.
WordPress Video Lightbox